Download
Send

Stage Ingénieur MODELISATION DE LA LUBRIFICATION EN LAMINAGE D'ALLIAGE D'ALUMINIUM

Engineering

46284

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Voreppe

Remote Position: 

No

January 12th, 2023

Internship: 

Yes

C-TEC RECRUTE

Offre de stage (F/H/X) Ecole d'ingénieur ou M2 - Mécanique / Matériaux 

Période 6 mois - S1/2023

 

Thème : MODELISATION DE LA LUBRIFICATION EN LAMINAGE D’ALLIAGE D’ALUMINIUM

 

Constellium est un leader mondial du développement et de la fabrication de produits et de solutions en aluminium à haute valeur ajoutée pour un large éventail de marchés et d'applications, se concentrant en particulier sur l'aérospatiale, l'automobile et l'emballage. Constellium, c’est également près de 12 000 employés dans le monde.

Nous nous engageons à minimiser l'impact de nos opérations sur l'environnement et à améliorer l'empreinte du cycle de vie de l'aluminium tout au long de la chaîne de valeur. Dans notre entreprise, la sécurité est primordiale, c'est une de nos valeurs fondamentales sans compromis. Notre Centre de Recherches et de Technologie, C-TEC Constellium Technology Center, basé à Grenoble (Voreppe – 38), emploie environ 240 personnes.

En rejoignant notre entreprise, vous découvrirez une entreprise multiculturelle (plus que 20 nationalités) qui s'engage pour la diversité et le bien-être de ses collaborateurs.

 

Mots Clés : modélisation, mise en forme, laminage, aluminium, frottement, thermique, lubrifiant

 

Contexte :

 

Le laminage à froid des alliages d’aluminium est fortement tributaire du frottement, donc de la lubrification. Un modèle de frottement a été construit dans les années 1990s. Le stage proposé vise à améliorer ce modèle. Ce dernier sera utilisé lors d’une thèse industrielle qui démarrera en automne. Un autre stage sur la lubrification, axé sur la mesure expérimentale de la température, a lieu en parallèle de ce stage modélisation que nous proposons ici.

 

Le projet comporte plusieurs volets :

 

  • La compréhension des phénomènes multiphysiques : le modèle couple plusieurs phénomènes physiques et certains (notamment thermiques) sont modélisés d’une manière trop simplifiée qu’il faudrait enrichir.

 

  •  L’amélioration du code existant : le rendre plus robuste et plus rapide. Pour cela, il faudra modifier certaines parties du programme, certains algorithmes, en s’inspirant de ce qui a été réalisé lors de travaux similaires par un autre étudiant en 2020 [1].

 

 

[1] D. Boemer: Numerical modeling of friction in lubricated cold rolling. Thèse de Doctorat en Sciences de l’Ingénieur, Université de Liège, Belgique, 2020

 

Compétences et aptitudes requises :

 

  • Connaissances en mécanique des matériaux. Des formations en tribologie et en thermique sont des plus
  • Connaissances en modélisation / méthodes numériques
  • Goût pour la programmation. La connaissance d’un langage de programmation (C, C++, Fortran…) est appréciée.
  • Bonne maitrise de la langue anglaise (niveau B2/C1) à l’écrit comme à l’oral.